Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘cinéma le central’

Conseillère municipale indépendante, à Puteaux, je fustige la gestion culturelle de la municipalité qui a conduit à enterrer la politique d’ Art et Essai du cinéma communal « Le Central » (précédemment exploité par la société des cinémas de Dreux avant la reprise en régie directe).

Je déplore l’amateurisme et l’opacité qui ont accompagné la gestion de la candidature du cinéma communal Le Central, au classement Art et Essai 2013. Le cinéma n’aura pas le label Art et Essai en 2013, tel que le Centre National de la Cinématographie (CNC) me l’a, hélas, confirmé.

En effet, contrairement à ses engagements en séance publique (le 06 juillet 2012, le 17 octobre 2012, le 28 novembre 2012), la Mairie n’a présenté aucune candidature au Label Art et Essai, faute d’avoir manifestement compris la procédure à suivre.

Cette défaillance a plusieurs conséquences :

-La reprise en régie directe a été votée avec l’engagement du Maire de présenter le Label. En effet certaines villes ont des cinémas exploités en régie directe mais développant des politiques d’art et essai ambitieuses. Il y a donc eu tromperie de l’Assemblée délibérante sur ce point.

-L’absence d’une programmation Art et Essai traduit une politique de loisir sans ambition culturelle. On peut d’ailleurs constater que la politique culturelle est ravalée à la place de sous-rubrique de la rubrique loisir sur le site internet de la ville. Elle met à jour une absence de stratégie de diversification des programmes, les trois films à l’affiche au cinéma le Central cette semaine (13/03 au 21/03) sont également diffusés à l’UGC la Défense (qui a remporté l’appel d’offres de programmation du cinéma Le Central).

-Elle pénalise la diffusion de films indépendant et le soutien automatique

L’absence d’obtention du Label Art et Essai 2013 pose la question du contenu du cahier des charges de la programmation auquel devait se soumettre les candidats à l’appel d’offres. Le délégataire a obligation de respecter le cahier des charges en termes de programmation. Ce cahier des charges incluait-il ou pas une obligation en matière de programmation d’oeuvres d’art et essai ?

La Direction Générale de la concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes, saisie par le Préfet à ma demande, a confirmé un problème de distorsion de la concurrence.

En effet, lors de la séance du 06 juillet 2012, j’ai demandé au Maire quel était le nom de la société concurrente à UGC ayant répondu à l’appel d’offres. Le Maire a prétexté ne pas s’en souvenir, puis a falsifié, avec un décalage de deux mois, le procès verbal de la séance municipale pour ajouter a posteriori cette information.

Dès le 06 juillet, où le Maire a faussement prétendu être en négociation avec le CNC, je l’ai alerté des délais à respecter pour que la demande soit examinée en commission d’appel, en mars 2013.

Lorsque j’ai demandé au Maire avec qui il avait bien pu négocier au CNC puisque j’avais eu le responsable du secteur Art et Essai le jour même en ligne m’indiquant n’avoir jamais eu le moindre contact avec la Mairie de Puteaux, et qu’aucune négociation n’est par ailleurs possible avec le CNC dont les critères de labellisation sont impératifs, le Maire a bredouillé que le dossier était en cours.

Etrangement la vidéo de cette séance n’a jamais été diffusée.

Le 17 octobre j’ai réitéré cette mise en garde. J’ai en effet constaté ce soir-là que la Mairie n’avait toujours pas saisi la procédure nécessaire à l’obtention du label, allant jusqu’à dire en séance que celui-ci était « obtenu ».

Soit le Maire n’avait aucune intention de présenter le Label et a menti publiquement sciemment pour privilégier une politique de loisir et épargner toute concurrence au cinéma géré par UGC à la Défense (sur la commune de Puteaux), soit le Maire n’a aucune rigueur dans le choix de ses termes et la gestion des dossiers, et présente comme acquis, ce qui n’est pas même présenté au Centre National de la Cinématographie.

A chaque mise en lumière de son amateurisme (convocation irrégulière au Conseil Municipal ayant entraîné son report, cessation de la diffusion des vidéos du Conseil Municipal) le Maire invoque un « problème technique ».

Tel que l’exprimait Jean Renoir, « L’art du cinéma consiste à s’approcher de la vérité des hommes et non pas à raconter des histoires de plus en plus surprenantes ».

Publicités

Read Full Post »

Est-ce bien aux gardiens des résidences HLM de distribuer dans  les boîtes aux lettres des publicités pour le cinéma le Central?

Peut-on exiger des gardiens cette mission?
N’est-ce pas à la Ville d’y pourvoir?

Read Full Post »