Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘epadesa’

Union Républicaine Pour Puteaux (tribune de janvier)

En proie aux mutations de péréquation, envisagées à la hausse, notre ville serait en outre confrontée à un transfert de charges dont elle a, grâce à Charles Ceccaldi-Raynaud, été dispensée des décennies durant.

La loi Gayssot a offert la possibilité de transférer tout élément terminé, même si l’aménagement dans son ensemble n’est pas achevé. Depuis cette modification législative, l’Etat peut transférer dans le patrimoine des collectivités, tout équipement terminé même si l’ensemble de l’aménagement ne l’est pas.

Charles Ceccaldi-Raynaud, en anticipation de ces évènements, a laissé 228 millions d’euros, en réserve.
Les périls exigent l’urgence d’une gestion rigoureuse.

L’année 2013 s’ouvre sur la nomination d’un nouveau Directeur Général de l’EPADESA dont la gestion critiquable a fait couler beaucoup d’encre.
Un audit de la gestion de la ville elle-même, sous le contrôle de l’opposition, représenterait une première mesure vers une gestion en rapport avec les exigences de la situation.

Publicités

Read Full Post »

Depuis quelques jours la rumeur et les amalgames enflent.

On confond à dessein présidence et direction générale de l’EPADESA qui n’appellent nullement les mêmes prérogatives, compétences, cheminements.

Historiquement le poste de directeur général a pu revenir à des ingénieurs polytechniciens. Il ne serait pas incongru que ce poste revienne à une personne issue d’une des meilleures formations en management, reconnue au plan international, qu’il s’agisse de l’ESSEC, d’HEC, ou de l’ESCP qui chacune apparaissent dans le TOP 5 du classement mondial, établi par le Financial Times.

Reprocher à un candidat son ascendance sans faire cas de son parcours est une forme de discrimination qui n’a pas lieu d’être, surtout lorsque ce dernier est recommandé par l’ancien Préfet du 92.

Concentrer le tir sur son âge est encore plus absurde. C’est en termes de vision et de capacités managériales qu’il faut évaluer les candidats. A 35 ans, on n’est plus « un petit jeune » selon le qualificatif inadéquat d’un blogueur local, mais bien apte à diriger.

http://www.journaldunet.com/economie/dirigeants/patrons-trentenaires/

Enfin, tel que le rappelle le Ministère du logement et de l’égalité des territoires, le rapport relatif à la gestion de l’EPADESA ne peut être éludé. En cela la polémique soulevée n’est pas sans rappeler les animaux malades de la peste.

Loin de vaines polémiques _ découlant tantôt du ressentiment de ceux qui n’exercent aucune responsabilité la quarantaine bien tassée, ou de la stratégie de communication de ceux qui voudraient minimiser des exactions passées par une confusion volontaire_ Laissons  le choix s’opérer entre la dizaine des candidatures en lice.

Read Full Post »