Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘gérard brazon’

Le Parisien n’est pas le Monde. Quand le Monde analyse le « coût d’acquisition » comme toute mesure de performance, le Parisien ne divulgue que des informations partielles. Son récent rachat n’y est sans doute pas sans influence.

Tout d’abord, il omet volontairement de préciser que l’annulation a été obtenue, suite à la présence irrégulière d’une liste FN, à ma requête. Le scrutin de 2014 était tout simplement irrégulier.

Le candidat du Front National, dont l’élection irrégulière a provoqué ce nouveau scrutin, à ma demande, a quant à lui consacré un coût d’acquisition de 4, 6 Euros par électeur. Le FN a donc dépensé bien plus que le Maire en place, et néanmoins perdu son siège, ce que le Parisien se garde bien de préciser.
Quant à ma liste, elle a présenté un coût d’acquisition de 2 Euros par électeur acquis et 0, 03 centimes par inscrit, soit le plus performant, et un budget global de 1 075 Euros.

Une approche qui ne prendrait en considération que les pourcentages de répartition des votes aboutit à une illusion d’optique.
Ainsi un candidat peut voir son score augmenter de 5% d’un scrutin à un autre, tout en perdant dans les faits des milliers de voix, c’est pourquoi une analyse par nombre de voix est plus significative pour mesurer la croissance ou décroissance d’un score entre deux scrutins.
Madame le Maire ne s’y est pas trompée dans son artifice destiné à présenter comme une progression, la perte de près de 2000 voix en l’espace d’un an.
En 2014, Madame le Maire remportait 10 729 voix. En 2015, le total des voix est de 8 870, soit 1 859 voix perdues en 12 mois. Cette perte n’est pas corrélée au budget de communication. Sans surprise, Madame le Maire est celle qui a le budget global le plus élevé, et l’on sait que certaines manifestations n’ont pas été incluses dans lesdits comptes.
Elue pour la première fois à l’âge de 55 ans sans mener de liste, Madame le Maire aujourd’hui âgée de 65 ans, dépense toujours plus, pour récolter moins.
Concernant les listes d’opposition, attachons-nous aux faits :
Christophe Grébert, pourtant candidat pour la 4e fois consécutive dans cette ville, est l’opposant qui enregistre la plus mauvaise performance en termes de coût d’acquisition. Celui-ci se mesure en rapportant le montant investi au nombre de voix effectivement acquis.
Avec un budget de 26 463 Euros, ce dernier a un coût d’acquisition de 7, 77 Euros par électeur. On ne lui fera pas l’offense d’écrire qu’il pratique le clientélisme, en dépensant tant par électeur, on constatera simplement ce ratio factuel. Sur la base de ce coût acquisition unitaire de 7, 77 Euros et avec 1 075 Euros, il aurait totalisé 139 voix.

A rebours, avec 26 463 Euros, et un taux d’acquisition de 2 Euros, la liste Putéoliens aurait dépassé les 10 000 suffrages et aurait donc remporté la Mairie au Premier tour!

Monsieur Hautbourg, présente quant à lui un coût d’acquisition de 7, 43 euros par électeur, avec un total de 1 082 voix. Il n’avait jamais mené de liste précédemment. Il avait le soutien du Député de la circonscription, présent sur ses affiches.

Cette analyse de la performance suffit également à balayer les communiqués AFP de quelques contempteurs qui, au lieu de souligner l’élimination du candidat FN irrégulièrement élu en 2014, ont préféré manipuler partiellement des données.

Seules 3000 voix séparent les totaux de l’opposition et le score de Madame le Maire, avec 16 008 inscrits qui se sont abstenus. En 12 mois, Madame le Maire perd près de 2000 voix, en 4 ans, cette érosion ne peut que se confirmer.
L’analyse de la performance en fonction du coût d’acquisition a été faite par le décodeur du Monde pour la primaire des candidats républicains dans l’IOWA.

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/02/02/primaires-americaines-l-argent-fait-il-le-succes-des-candidats-republicains_4858066_4355770.html

Et sur Puteaux, qu’en conclure?

Nous pourrons aisément déployer plus de moyens en temps voulu, au vu de la performance de notre coût d’acquisition.

Madame Ceccaldi-Franchi,  âgée de 70 ans au prochain scrutin,  pourra plus difficilement remonter le temps et appartenir à la nouvelle génération et moins encore incarner la compétence attendue avec une évolution des usages qui la dépasse déjà.

Par honneur, nous avons refusé un scrutin irrégulier, nous avons refusé les tentatives d’approche  des chambellans LR après les conclusions du Rapporteur Public et avant la confirmation du jugement en notre faveur, nous avons persévéré malgré les pressions odieuses.

Le triomphe sans gloire de Madame le Maire consiste à avoir dépensé 32 fois le budget d’une liste majoritairement composée de jeunes âgés de 18 à 25 ans qu’elle a calomniée tant et plus, pour au final appliquer l’une de ses propositions phare.

La liste Putéoliens a dépensé 1 075 Euros, et la liste de la majorité 32 560 Euros, pour ce qui a bien voulu être déclaré…Le banquet des personnes âgées lors duquel a été annoncé la date du scrutin, avant même que le Préfet ne la rende publique, et lors duquel des milliers personnes âgées ont été appelées à voter en sa faveur, n’a probablement pas été inclus.

L’ exploit de Madame le Maire se résume à avoir perdu 1 859 électeurs en 12 mois, avec le soutien d’un ancien président de la République qu’elle semble avoir entraîné dans sa chute, au vu des sondages qui se succèdent.

En cette année de miséricorde, secouons la poussière de nos sandales, et pardonnons leur de bon coeur.

L’avenir est ouvert.

Les Putéoliens ne tarderont pas à constater que le changement des pratiques, et la nécessité d’une vision priment.

 

 

 

Read Full Post »