Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘ump’

Cancelloni en mouvement

Tous les 6 ans, elle change d’orientation politique. Cancelloni est en mouvement. La ville n’a jamais été mue par ses retournements divers.
Elue  sur la liste Ceccaldi, elle n’est pas reconduite. Elle se fait élire sur la liste Modem (indépendante de la droite) et VERT de Christophe Grébert.  Elle sera sa suppléante aux élections cantonales où ils s’allieront avec le PS pour le second tour. Ils affrontaient le duo Franchi/Chavrier.  Ils n’ont pas rassemblé plus de 12% des inscrits lors de ce scrutin.

Le candidat PS dit d’elle que sa principale qualité serait de pouvoir affaiblir la droite.
Aux prochaines échéances, toujours en mouvement vers la quête du pouvoir, Madame Cancelloni souhaiterait se déguiser en élue de « centre droit ».

Aux Sénatoriales, elle n’a pas soutenu Hervé Marseille, mais un élu Modem. Aux présidentielles, elle a soutenu Bayrou avant de constater qu’il ne représentait pas d’opportunité d’avenir pour elle.

Aux législatives, le Député qui aurait été élu au premier tour avec n’importe quel suppléant a été confronté à une triangulaire humiliante et s’est retrouvé minoritaire à Puteaux, comme à Courbevoie, ce qui ne s’était jamais produit dans l’histoire de la circonscription.

Une amnésie collective pourrait lui permettre d’incarner le renouveau, pense-t-elle.

images cancelloni grébert modemSylvie Cancelloni tractant pour le MODEM avec Christophe Grébert.

Publicités

Read Full Post »

Une habitante de Neuilly-sur-Seine, outrée que Valérie Pécresse puisse soutenir un candidat non investi par l’UMP et qui a créé une division historique dans la circonscription, a voulu en avoir le coeur net.

Les équipes de Valérie Pécresse ont assuré qu’elle n’était même pas au courant que des affiches citent son nom, n’ayant pour sa part apporté aucun soutien.

Naturellement les Bars où une rencontre avec Valérie Pécresse, est, aux dires de Fromantin prévue, resteront sans elle.

Après avoir cru voir la manoeuvre électorale chez un autre candidat, Monsieur Fromantin en userait-il?

Jamais un candidat à la députation n’a eu besoin de coller des noms de personnalités sur ses propres affiches pour compenser une absence de légitimité devant un corps électoral. Moins encore ceux qui prétendent se passer d’investiture officielle pour ensuite marteler des soutiens somme toute très relatifs pour ne pas dire imaginaires.

Marie-Sophie Mozziconacci

Read Full Post »

PARIS, 30 nov 2008 (AFP) – L’UMP a proposé dimanche la mise en vente libre immédiate des kits de dépistage du Sida.  franceinfo

“A la veille de la journée mondiale du Sida, le Pr Philippe Juvin, secrétaire national de l’UMP, et Michel Hannoun, président de la fédération UMP des métiers de la santé, qui rassemble tous les professionnels de la santé de l’UMP, félicitent l’ANRS pour l’expérimentation des tests rapides VIH sans prescription”, indique un communiqué des deux responsables. Mais pour eux, “cette expérience est totalement insuffisante, et il faut immédiatement mettre en vente libre les kits de dépistage du Sida”. Les tests non-médicalisés de dépistage rapide du sida, permettant de savoir en une demi-heure si on est contaminé ou pas, vont être expérimentés dans les communautés homosexuelles de quatre villes, Montpellier d’abord puis Bordeaux, Lille et Paris, a annoncé le 19 novembre l’ANRS (Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales). “Au motif qu’il faudrait absolument un avis médical, certains s’opposent à cette vente libre. Mais qui peut croire un instant qu’un utilisateur se découvrant séropositif après un autotest n’ira pas consulter ’” s’interrogent les deux responsables de l’UMP.

Read Full Post »

L’élu des Hauts-de-Seine, Philippe Juvin, brigue la tête de liste du parti majoritaire dans la région capitale. (article du Figaro, édition du 24 octobre)

Changement de têtes au Parlement européen ? En 2004, l’UMP avait obtenu trois de ses dix-sept élus en Ile-de-France, l’une des huit circonscriptions découpées pour les élections européennes : le président de la Licra, Patrick Gaubert, l’ancienne présidente du Parlement de Strasbourg, Nicole Fontaine, et l’ancien garde des Sceaux Jacques Toubon. Tous trois aimeraient rempiler pour un nouveau mandat. À la direction de l’UMP, pourtant, on confie que «leurs chances sont bien faibles».

Pour ce scrutin, toujours difficile pour les grands partis, Nicolas Sarkozy veut des têtes nouvelles. D’où son désir de confier la tête de liste en Ile-de-France à Rama Yade. La secrétaire d’État aux Droits de l’homme n’affiche pas un enthousiasme excessif. «Mais elle fera ce que le président lui demandera» , tranche un des membres de la direction de l’UMP.

Si Rama Yade se fait prier, un élu des Hauts-de-Seine, Philippe Juvin, est prêt à relever le gant. «Je veux accompagner Nicolas Sarkozy au niveau européen. Telle est la raison de ma candidature», explique au Figaro, le maire de La Garenne-Colombes, 44 ans, vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine et secrétaire national de l’UMP en charge des fédérations professionnelles. «Je m’inscris totalement dans la volonté du président de la République de renouveler les têtes politiques», explique Philippe Juvin pour qui «les européennes ne peuvent plus être des alibis pour recaser tel battu aux élections nationales ou tel ancien ministre». Jacques Toubon, dont Brice Hortefeux, chargé des élections à l’UMP, souligne «le travail et la disponibilité», appréciera…

 

«Le président m’a encouragé»

 

«La rupture passe par de nouvelles têtes et surtout des députés européens qui se consacrent entièrement à leur mandat», poursuit Juvin qui, selon ses collègues des Hauts-de-Seine, regrette de ne pas pouvoir obtenir une circonscription législative. Alors, Yade ou Juvin ? «J’ai l’impression que Rama Yade n’a pas l’air très motivée par cette élection. Avec ma candidature, Nicolas Sarkozy aura au moins le choix», renchérit le maire de La Garenne-Colombes, en glissant au passage que «le président de la République m’a encouragé à me lancer» et que Patrick Devedjian, secrétaire général de l’UMP et président du conseil général des Hauts-de-Seine, «ne m’a pas découragé non plus».

Read Full Post »

Professeur Philippe JUVIN, Secrétaire National de l’UMP  sera sur La Chaine parlementaire à 19H ce soir en direct.

Comment financer la protection sociale ?

Le projet de loi sur le financement de la Sécurité sociale est présenté en conseil des ministres ce lundi. Le Gouvernement table sur un déficit de la Sécurité sociale de 9 milliards d’euros en 2009 malgré 3 milliards d’euros de recettes supplémentaires. En effet, pour financer les différentes branches de la Sécurité sociale, le Gouvernement a annoncé en juillet dernier une hausse de 0,3 % de la cotisation retraite (1,5 milliard d’euros). A cela s’ajoute une taxe de 1 milliard d’euros sur les mutuelles ainsi que l’instauration de la contribution de 2% sur l’intéressement et la participation (400 millions d’euros).
La question du « trou de la Sécu » fait donc à nouveau débat en cette rentrée parlementaire 2008/2009. Le projet de loi est loin de satisfaire tout le monde. Les députés auront l’occasion d’en débattre lors de la session ordinaire qui s’ouvrira le 1er octobre.

Read Full Post »

Rendre effectif le droit à la mobilité en Europe pour les 18/25 ans

 

Nicolas Sarkozy a tout recemment mis l’accent sur un droit à la mobilité pour les jeunes personnes, qu’elles soient étudiantes ou non. L’effectivité de ce droit pourrait passer par l’obtention de prets cautionnés par l’Etat afin de permettre à chaque jeune adulte de bénéficier de ce doit à la mobilité. 

 

Ayant introduit l’idée de ce droit dès 2005, je suis particulièrement heureuse qu’il fasse aujourd’hui l’objet d’une priorité gouvernementale.

 

L’ébullition voulue par Nicolas Sarkozy à la tete de l’UMP, c’était aussi cela : un foisonnement intellectuel, la concrétisation des possibles dans une commune énergie.

 

Dès lors refuser le débat d’idées comme l’ont évoqué certains, c’est s’inscrire en faux par rapport à la ligne conductrice de Nicolas Sarkozy. 

 

L’introduction de ce droit à la mobilité, telle que nous l’avions conçue, concerne la promotion de l’accès à la culture des 24 autres pays membres de l’Union Européenne. Elle a pour vocation la facilitation de la mobilité des jeunes entre 18 et 25 ans  

Elle promouvrait en effet le sentiment d’appartenance à une union européenne, serait une incitation à la découverte, en  passant outre un handicap d’ordre social et culturel.

 

En somme il s’agirait d’introduire sous-jacemment au droit à la formation, un droit effectif à la mobilité. Cette mobilité est en effet encore de nos jours entravée soit par un handicap d’ordre matériel chez les 18/25 ans, soit par l’absence d’intérêt manifesté pour certaines destinations en raison de l’ignorance ou des a priori afférents.

 

 

Populariser les visites de capitales et autres villes qui méritent d’être connues en Europe, ce serait  développer un esprit de tolérance, d’amitié et d’affection entre les différentes composantes de l’Europe.

 

 Donner aux jeunes le goût pour l’ouverture et la découverte, c’est contribuer à leur faculté d’adaptation et ouvrir leur avenir à d’autres possibles.

 

 

 

Read Full Post »

Philippe Juvin, Secrétaire National de l’UMP, qualifie de lettre de cachet les décisions de mise en détention provisoire et relance le débat de ce fait sur la présomption d’innocence.

J’avais travaillé sur ce thème en 2005, et notamment suite à l’affaire Outreau, sur les éléments de nature à biaiser une procédure.

La détention provisoire est une négation de la présomption d’innocence. Télécharger au format PDF ci-dessous :

repercussions-conjecturales-de-l

Read Full Post »

 

Après la mise en examen hier soir d’une mère pour homicide sur son fils polyhandicapé, le Pr Philippe Juvin, appelle à  » tout faire pour éviter qu’un tel drame ne se reproduise ; un drame qui illustre une nouvelle fois l’importance de lutter contre l’isolement des personnes dépendantes et particulièrement des personnes lourdement handicapées et de leurs familles « .

Selon le secrétaire national de l’UMP, spécialiste des questions sociales et de solidarité,  » nous devons tout mettre en œuvre pour améliorer les conditions de vie des personnes dépendantes et de leur famille. L’isolement, les problèmes matériels et financiers, mais aussi l’épuisement et le sentiment de ‘ne plus y arriver’ peuvent conduire à des drames.  »

 » Il faut une mobilisation générale de toute la société autour des familles des personnes dépendantes. Il faut aménager les conditions de travail des familles des personnes très dépendantes, reconnaître le temps passé auprès des malades dans les droits à la retraite. Il est aussi indispensable de faire bénéficier les familles d’un soutien psychologique.  »

 » Notre priorité doit être de lutter contre l’épuisement des familles. Aussi je propose que chaque famille se voit reconnaitre un ‘droit aux périodes de dépit’. Toute famille de personne très dépendante se verrait systématiquement proposer l’accès facile à une structure d’accueil temporaire pour leur parent dépendant, afin de trouver le ‘temps de souffler’. Les familles doivent comprendre qu’elles ne sont pas seules  » ajoute Philippe Juvin, qui est aussi représentant des départements à la CNSA, la caisse chargée de gérer l’argent de la dépendance en France.

 » Il y a deux victimes dans cette affaire : le fils handicapé qui a perdu la vie et sa mère qui a craqué après 38 ans de combat. Toutes deux ont droit à notre compassion. « 

Read Full Post »

Les hommes politiques impulsent une direction, les fontionnaires territoriaux ont toute latitude pour les mettre en oeuvre, en vue de l’atteinte des objectifs fixés.

La solidarité, c’est le contrat social par lequel chacun doit et peut trouver sa place.

Ainsi présenté, le rôle des agents territoriaux redore des lettres de noblesse : celle du service rendu à Autrui, cet autre-là.

Le Professeur Philippe Juvin, actuellement en Afghanistan, est en charge de la conduite des affaires sociales au département des Hauts-de-Seine.

Un département exemplaire en matière de réinsertion des personnes en recherche d’emploi, et d’accompagnement à la création d’entreprise des publics précaires.

Donner à chacun les moyens de prendre un nouvel élan, c’est l’équilibre social fondé sur l’équité.

 

 

Read Full Post »

L’ascension équitableTribune libre

L’ ascension équitable n’est pas discriminante, son adoption est condition de paix sociale.

Pour une substitution du terme ascension équitable aux expressions « discrimination positive » et « volontarisme républicain » :

L’expression ascension équitable porte en elle cette essentielle notion de réciprocité du gain, à l’instar du commerce équitable. L’appellation est primordiale. Si le commerce équitable avait été appelé achat solidaire, sa viabilité aurait été moindre. La justesse du principe, c’est permettre à ceux qui sont en difficulté de s’en sortir par leur propre travail. A l’instar, l’ascension équitable n’est en rien une faveur, elle est un principe républicain essentiel conditionnant la préservation de l’équilibre social. Sa mise en œuvre ne discrimine personne. L’égalité des chances ne peut être atteinte que par la proportionnalité, cf Aristote, Ethique à Nicomaque, la justice comme équité :

 » Il y a donc bien identité du juste et de l’équitable, et tous deux sont bons bien que l’équitable soit le meilleur des deux. Ce qui fait la difficulté c’est que l’équitable, tout en étant juste, n’est pas juste selon la loi, mais un correctif de la justice légale. La raison en est que la loi est toujours quelque chose de général, et qu’il y a des cas d’espèce pour lesquels il n’est pas possible de poser un énoncé général qui s’y applique avec rectitude, telle est la nature de l’équitable : c’est d’être un correctif de la loi, là où la loi à manqué de statuer à cause de sa généralité »
A celui qui a moins, on donne plus. Pour atteindre l’égalité de droit, on utilise la notion d’égalité politique (cf Dworkin) et c’est la société en son ensemble qui est gagnante en terme de cohésion et paix sociale.

1/ Implications sémantiques de l’expression ascension équitable

Le terme d’ascension induit celui d’une élévation, d’un avancement vers un échelon supérieur, d’une promotion, corrélat de récompense du mérite et des efforts.
Ce terme était une des composantes de la campagne de 95 de Chirac qui avec son ascenseur social avait suscité l’espoir et dont l’absence de fonctionnement a attisé les passions négatives tel le ressentiment.

Reprendre ce principe d’élévation, c’est insister sur le mouvement individuel de chaque parcours qui doit permettre une progression, et ne pas se contenter d’insister sur le moyen mis en œuvre pour modifier la conséquence du dysfonctionnement latent. C’est aux causes que l’on doit s’attacher en trouvant le moyen de ne pas sombrer dans des catégorisations peu fidèles aux situations individuelles.
C’est donc reprendre une attente des français essentielle, tout en nuançant ce qui chez Chirac, a failli.
En ce sens le terme volontarisme républicain est aussi ambivalent dans la mesure où il introduit l’idée d’une certaine catégorisation et stigmatisation. En outre, comme le terme d’ascenseur il ne désigne pas le mouvement du point de vue de l’individu mais le procédé égalisateur voulu politiquement.
Or c’est du point de vue de l’individu qu’il convient de poser la question. En somme ce qui porte nuisance à l’expression discrimination positive c’est qu’elle catégorise et laisse ainsi penser que l’aide consentie aux uns ne peut l’être aux autres. Elle oppose. A rebours,l’ascension équitable telle que je la conçois, com-pose. L’ascension équitable c’est donc l’élévation de tous qui profite à celle de chacun.

L’adjonction du terme équitable à celui d’ascension réfère à la notion de justice proportionnelle, donner à chacun pour rendre effective l’égalité des chances. Consentir une aide particulière pour une personne confrontée à des difficultés handicapantes est juste.
Consentir cette aide envers une catégorie particulière au détriment d’un individu qui se trouverait dans une autre catégorie mais éprouverait les mêmes difficultés est injuste.

2/ Insistance essentielle sur la réciprocité du gain

Car là sont les craintes suscitées par l’ambivalence du terme discrimination positive. Les classes moyennes, qui n’ont pas bénéficié d’ascension au fil des dernières générations se sentent menacées par ce genre de dispositif.
Et l’un des écueils de la philosophie de Rawls était précisément là : la maximisation de l’intérêt du plus mal lotit peut induire insidieusement un nivellement de la classe moyenne. Et finalement on ne fait que déplacer l’inéquité d’une catégorie sur une autre.

Le monde rural ne doit surtout pas être négligé. La France besogneuse, ce sont aussi ces agriculteurs, dont le pouvoir d’achat ne permet pas toujours aux enfants de bénéficier de séjours linguistiques ou formations onéreuses.

Apaiser les tensions sociales en montrant que les efforts envers les uns ne nuisent pas à l’épanouissement du projet des autres. Privilégier la mise à niveau et la préparation à concourir (cf ESSEC : une grande école pourquoi pas moi, a sous l’égide du Professeur SIBIEUDE, instauré de manière avant-gardiste, un mode de tutorat bénévole permettant à des élèves dès la seconde de bénéficier d’un accompagnement personnalisé jusqu’au baccalauréat pour optimiser ainsi leurs résultats, intégrer des classes préparatoires et réussir par leurs efforts, le même concours que les autres impétrants ) plutôt qu’un mode de sélection différent fonctionnant par cooptation pour les zones dites prioritaires.

L’expression « ascension équitable » renvoie à celle de commerce équitable qui a très bien pris dans l’esprit des citoyens car elle véhiculait l’idée sous-jacente d’un gain réciproque : je paie mon café plus cher, mais les peuples qui s’autonomisent grâce à ce geste n’ont pas besoin d’assistanat, et vivent dignement de la reconnaissance de leur travail, et moi je consomme un produit artisanal de qualité.

Or l’ascension équitable, axée sur le plan de vie de chaque individu, serait un principe républicain essentiel gagnant /gagnant : le progrès de chacun, l’ascension individuelle ne se ferait pas au détriment de catégories, à rebours chacun y gagnerait la paix sociale.

M-S-M
 

 

 

Read Full Post »

Direct Matin consacrait une page de présentation de l’engagement du Professeur Philippe Juvin en Afghanistan,

Vice-Président du Conseil Général, Secrétaire National en charge de la solidarité à l’UMP, et Chef du Service des Urgences de l’hôpital Beaujon : Un profil atypique conférant à l’action un Sens plus qu’une direction.

Cliquer ci-dessous pour télécharger l’article.

PJ Direct matin.pdf

Read Full Post »

Retrouvez Patrick Devedjian, interrogé sur le talk Orange-Le Figaro, sur les sujets qui font l’actualité : annulation du mariage de Lille, commission relative au financement de l’audiovisuel…

Cliquer ci-dessous :

Regarder l’émission

Read Full Post »

 Marisa Faion consacre un article de présentation consécutif à mon élection, dans l’édition du Parisien 92  : 
C’EST UNE brunette toute jeune, Marie-Sophie Mozziconacci, qui remplacera l’ancien maire de Puteaux, Charles Ceccaldi-Raynaud, au conseil municipal. Ainsi en a décidé le préfet des Hauts-de-Seine qui, faute de jurisprudence, a décidé de trancher dans le vif sur la base du Code électoral. Et de suivre la règle qui, en politique, interdit la présence de plus de deux membres d’une même famille dans un même conseil municipal.(…)« Je croyais au programme de Charles Ceccaldi, dont l’une des priorités est la réhabilitation du logement social et la baisse des sommes astronomiques actuellement consacrées aux fêtes et aux réceptions, et qui ne profitent qu’à une minorité, c’est pour cela que j’ai souhaité le rejoindre », souligne la jeune femme.   

 

Extraits du journal Le Parisien

 

    

 

 

 

 

Read Full Post »